Sois ton propre père (bonne fête)

Pour commencer je vous souhaite une très belle fête des pères, une bonne fête à mon cher petit papa.

Bon, j’ai une question qui m’est venue au réveil. A quoi ça sert un papa?

Une question taquine, qui est pertinente de nos jours où les rôles “papa et maman” sont moins clivés qu’avant.

Je pense qu’on peut facilement se mettre d’accord sur un point: c’est du côté d’un papa que l’enfant trouve la protection, l’autorité et aussi l’éveil, l’encouragement.

Un papa aide à devenir autonome et valorise. C’est chez lui que l’on trouve le puit de la confiance en soi.

Alors, comme d’habitude, vous commencez à connaître ma sagesse et ma modération, je ne dis pas que tous les papas sont autorité et confiance. Ni que tous les papas devraient l’être.

Je veux vous proposer plutôt, avant de vous préparer à fêter cette journée avec votre papa ou à fêter cette journée avec vos enfants si c’est vous le papa, je vous propose de regarder ce que votre papa, vous a apporté comme cadeaux, comme héritage, comme transmission.

Et je sais que cette invitation va ressembler à de la provocation pour ceux qui ne sont pas en paix avec leur père; père absent, père fouettard, père gueulard etc. Justement, posez les armes un instant. Essayez 1 minute, dans la minute qui vient, de poser un autre regard sur votre papa. De le remercier pour ce qu’il vous a donné à vivre comme expérience et ce que ces expériences ont eu comme effet dans votre vie.

Par exemple, votre père était muet comme une carpe, un taiseux. Au lieu de lui reprocher ça régulièrement et de traîner ce reproche, regardez ce que ça a pu apporter dans votre vie. Ca vous a appris à écouter vos ressentis, à lire dans ses pensées, donc à devenir plus à l’écoute et à être maintenant le meilleur confident de l’Europe de l’Ouest.

Ou votre père était très exigeant sur votre culture générale. Ca vous a appris la curiosité qui vous sert aujourd’hui tous les jours dans votre métier ou avec vos enfants.

Vous voyez la démarche? Votre père était comment et ça vous a appris quoi?

Vous pouvez raconter une autre histoire.

“Mon père était un super bricoleur et ça m’a tellement écoeuré de l’entendre râler dans son garage, que je suis aujourd’hui incapable de changer une ampoule.”

Ou

“mon père était un super bricoleur et ça m’a permis de construire ma propre maison.”

Il y a un dicton populaire qui dit “les chiens ne font pas des chats”. De toute façons, il y a eu une transmission, qui vous plaît ou pas. Même un père absent a transmis quelque chose. Car ce rôle d’autorité et de point d’appui est incontournable.

Donc plutôt que de perdre votre énergie, précieuse, à rouspéter contre un papa qui n’est pas celui que vous voulez, à le critiquer, le juger, à attendre qu’il change. “Bah oui, c’est lui qui a un problème, donc c’est à lui de changer.” Essayez plutôt de le regarder exactement comme il est: un homme qui fait de son mieux, comme vous, comme moi.

Bon, si vous voulez faire cette année, le plus beau des cadeaux à votre père, encore mieux que le fourreau en moumoute pour le volant de sa R12, remerciez-le.

Lorsque vous aurez pris cette minute pour regarder tout ce qu’il vous a apporté, vous allez évidemment voir aussi tout ce qui vous a manqué. C’est normal, votre papa est un bonhomme, ce n’est pas Dieu Le Père.

Prenez 1 minute de plus pour décider une chose très simple: devenir votre propre père. Votre propre autorité, votre propre source inépuisable de confiance en vous. Vous allez cesser de dépendre de l’approbation ou l’encouragement de qui que ce soit, votre père et toutes les autres formes d’autorité.

C’est là que vous serez pleinement autonome et pourrez fièrement demander “c’est qui le papa?”.

C’est le patron de votre vie? C’est vous! Je suis mon père pscchhhhtttt

Allez zou, maintenant vous pouvez profiter de votre journée et du reste de votre existence. On dit merci qui?

A l'affiche 
Articles récents
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square
Archive
Mots-clés