Adapter ou adopter

Pour écouter la chronique sur Sud Radio, cliquez ici.



On va jouer avec adApte et adOpte.

Une seule voyelle de différence et pourtant, il y a un monde entre adApte et adOpte. Les vies de celui qui adApte et de celui qui adOpte n’ont rien à voir.


Reprenons les fondamentaux.

Adaptation est un terme qui dérive d’« ad-aptare », ce qui signifie “rendre apte à” ou “ajuster à, ou “conformer”.


Son cousin, avec un O, adOption est un terme qui dérive d’« ad-optare » qui signifie “opter ou choisir, ou acquérir”.


Jusque là tout le monde me suit?

Une petite révision des racines latines, ça fait du bien au matin, ça met les neurones de bonne humeur pour toute la journée.



On a donc d’un côté “faire avec”, s’adapter. Et de l’autre, “faire sien”, adopter.

Alors attention, je ne vais pas du tout vous pousser à prendre parti pour l’un ou pour l’autre, vous jeter dans un camp, contre l’autre. Tout le contraire.


Je vous propose de regarder plus précisément ce que chacun a comme vertus.

L’adaptation, c’est une réaction face à ce qui existe. Par exemple, tenez, au hasard, s’adapter au confinement, s’adapter au déconfinement, s’adapter au télétravail, s’adapter à faire classe à ses enfants.

Le contexte est là, et vous, en face, vous réagissez. Généralement ça se fait en plusieurs étapes: d’abord le déni, la sidération, puis la colère, puis le marchandage, puis la tristesse, puis l’acceptation.




C’est seulement après l’acceptation que l’adaptation se fait. Mais, la contrainte est toujours là.

Pour certaines personnes, l’adaptation a de grandes vertus (d’ailleurs dans les recrutements l’adaptabilité est une qualité très recherchée chez un candidat). Et quand on est parents, heureusement qu’on peut piocher dans une grande réserve d’adaptation.

En vous adaptant, vous pouvez découvrir des trésors. On a tous lu ou entendu ces familles qui durant le confinement on appris à vivre ensemble, se sont découvert des talents de cuisinier, de dessinateur.

Et en ça, l’adaptation est très riche.


Cependant, pour d’autres personnes, l’adaptation demande un effort parfois surhumain. Pensons à ces familles qui se sont retrouvées coincées pendant 2 mois à 8 dans 30 mètres carrés. Ou à ces parents de 4 ou 5 enfants qui ont dû faire classe et télétravailler en même temps. Ca va un temps, mais ça se paie!

L’adaptation dans ce cas se paie par de la fatigue qui peut aller jusqu’à de l’épuisement, donc attention.



S’adapter c’est la vie. Nous passons notre temps à le faire et c’est beaucoup plus sain de s’adapter que de lutter.

Mais, mais mais, moi ce que j’aime surtout, c’est adopter. Donc je rappelle pour ceux qui ont déjà oublié le début, adopter signifie “opter ou choisir”.


C’est nettement plus puissant. Adopter fait tout de suite penser à un couple qui ne PEUT pas avoir d’enfant mais qui VEUT un enfant. Ce couple décide de ne pas en rester là et décide d’adopter. De ne pas s’en tenir à l’impossibilité. D’ouvrir une autre voie.


C’est l’étape d’après l’adaptation: OK, une nouvelle contrainte est arrivée dans votre vie,vous vous êtes adapté le temps de retrouver vos esprits et maintenant vous décidez quoi? Vous optez pour quoi? Qu’est-ce que vous voulez vraiment?

Moi ma spécialité c’est d’accompagner les personnes à adopter un métier…Ces personnes qui ne PEUventT pas s’épanouir dans leur vie professionnelle et qui veulent un métier qui le leur permette. Des personnes qui décident que c’est terminé l’adaptation et qu’il est temps d’adopter. De ne pas s’en tenir à l’impossibilité, à la frustration. D’ouvrir une autre voie.

Ce sont des personnes qui ont longtemps tenté de rentrer dans le moule, mais sans succès. L’adaptation était trop coûteuse. En adoptant un nouveau métier, mes clients choisissent quand ils travaillent, combien de temps, avec qui et combien ils gagnent. C’est une sacrée adoption!



Et vous alors, que voulez-vous adopter? Un nouveau partenaire de vie? Un nouveau métier? Un nouveau logement? Une nouvelles langue? Racontez-nous!


A l'affiche 
Articles récents
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square
Archive
Mots-clés